top of page

Tout savoir sur la qualité de vie au Canada

Parmi les différentes raisons pour lesquelles le Canada fait partie des premiers choix pour un projet d’immigration, il y a fort à parier que la qualité de vie en fait partie. En effet, ce pays est régulièrement classé en tête de palmarès sur la qualité de vie. La sécurité, les soins de santé, l’éducation, l’équilibre travail-famille… ces éléments qui définissent le niveau de bienêtre et prospérité de la population sont particulièrement en avant. Tant d’atouts qui séduisent les immigrants. Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir sur la qualité de vie au Canada.

Le niveau de vie au Canada

Depuis bien des années, le Canada fait régulièrement partie des premiers choix parmi les pays où il fait bon vivre. Il présente bon nombre d’atouts qui font le bonheur de la plupart des expatriés. Les coûts y sont abordables, l’éducation et la santé sont accessibles et la politique est stable. C’est le pays du politiquement correct. Les libertés individuelles sont importantes et la législation comme la société condamnent la discrimination, qu’elle soit basée sur l’apparence, la race, le genre ou la religion, etc.

Les Canadiens et Canadiennes jouissent la plupart du temps d’un filet social solide qui leur permet d’accéder facilement à l’éducation et aux soins de santé. Des mesures ont été mises en place par les autorités compétentes pour protéger et aider les personnes résidant au Canada qui éprouvent des besoins particuliers. Vous avez par exemple les personnes âgées et les nouveaux arrivants à la recherche d’un travail temporaire ou permanent.

Aussi faut-il savoir que le taux de criminalité au Canada est plutôt faible. Dans la ville de Montréal, le sentiment d’insécurité se limite à quelques quartiers et les crimes récurrents sont le vandalisme ou le vol de vélo. Certes, tout n’est pas parfait, mais ce pays offre aux résidents diverses opportunités pour se développer. Le bénévolat, l’assistance et l’attitude chaleureuse sont des valeurs très prônées.

Le système de santé gratuit au Canada dans la province de Québec

Au Canada le système de santé n’est pas entièrement gratuit. Lorsque vous gagnez le statut de contribuable canadien, l’impôt est déduit de vos revenus et les taxes sont appliquées sur tous vos achats. Ces différentes sommes permettront de financer bon nombre de dispositifs, notamment le système de santé. De ce fait, si vous avez besoin de soins, il ne sera pas question de dépenser plus d’argent dans le centre de santé. L’aspect gratuit du système fait en sorte qu’il est plus accessible, seulement vous payez via de petites sommes selon votre niveau de revenu durant toute votre vie.

Les provinces et les territoires sont responsables de la gestion des soins de santé aux particuliers au Canada. Il est vrai que le gouvernement fédéral contribue au financement et intervient dans certains domaines (approbation des médicaments ou autres). Toutefois, les inscriptions pour obtenir votre carte d’assurance-maladie seront adressées au gouvernement provincial.


Il faut savoir que le système de santé au Canada dans la province de Québec est offert pour les travailleurs temporaires et permanents après un délai de carance de 3 mois sauf si accord avec le pays de citoyenneté.


Les emplois au Canada

Le taux de chômage au Canada reste de façon générale plus ou moins faible. Il peut aisément se comparer à celui des autres pays industrialisés. Compte tenu du vieillissement de la population, l’immigration est l’une des meilleures solutions pour les sociétés de compenser le besoin en main-d’œuvre.

Les domaines d’activités telles que la santé, la construction, la création de jeux vidéo, le travail en manufacture, la restauration recherchent des travailleurs qualifiés.

Pour travailler au Canada, les immigrants doivent nécessairement effectuer des démarches administratives auprès des services d’immigration. L’obtention du permis de travail est la dernière étape pour pouvoir immigrer au Canada. Si vous êtes un professionnel dans votre pays d’origine, il faudra faire reconnaitre vos diplômes par les institutions canadiennes. Cela peut vous permettre de trouver un emploi plus facilement, d’obtenir un permis de travail et d’être considéré comme travailleur étranger. Le processus peut prendre un certain temps ou même nécessiter quelques années d’études.

Le marché immobilier au Canada

Les marchés immobiliers des villes comme Toronto ou Vancouver sont reconnus dans le monde comme les plus chers du pays. La ville de Montréal a longtemps proposé des prix abordables, mais ceux-ci connaissent une légère hausse ces dernières années.

Ce n’est bien évidemment pas une raison pour ne pas chercher à obtenir un logement dans ces villes phares du Canada. Celles-ci présentent des milieux de vie riches et stimulants. Elles abritent aussi de nombreux services pour les nouveaux immigrants. Des programmes d’aide sont même souvent proposés par les autorités municipales pour faciliter l’accès à la propriété.

Les régions plus ou moins éloignées des grandes villes offrent des prix plus abordables, mais la distance peut devenir un poste de dépense important avec l’achat d’un véhicule ou les transports en commun. Vous pouvez commencer avec la location d’un premier logement afin de vous installer et de maitriser votre milieu de vie. Plus tard, vous aurez plus de facilité à faire un achat immobilier éclairé.

Le coût de la vie au Canada

L’un des facteurs déterminants de la qualité de vie est la force du pouvoir d’achat. Si le coût de la vie au Canada est considéré comme raisonnable, cela va aussi dépendre de votre niveau de revenu et de vos choix en matière de consommation. Vous avez le transport, l’internet, les services bancaires, etc.

Les programmes d’épargne au Canada

Durant votre installation au Canada, vous devrez rapidement vous habituer aux acronymes bancaires et financiers tels que le RRQ, le CELI, le REER, etc. Cela vous permettra de comprendre les dispositifs et prendre les meilleurs choix pendant votre intégration.

Les comptes et régimes d’épargnes enregistrés

Plusieurs programmes d’épargne ont été mis en place par le gouvernement canadien afin d’aider les nouveaux arrivants à atteindre leurs objectifs financiers. Vous avez des dispositifs permettant d’épargner pour votre retraite avec le REER, pour les études de vos enfants avec le REEE ou pour vos projets personnels avec le CELI.

Les programmes de revenus de retraite

Travailler au Canada implique d’avoir des retenues sur salaire qui serviront à vous garantir un revenu minimal à la retraite. Vivre et travailler au Canada implique une déduction sur le salaire pour le RRQ, Régime des rentes du Québec. Dans le cadre fédéral, ce programme équivaut au RPC, régime des pensions du Canada.

En tant que travailleur, vous avez la possibilité d’accéder à partir de 65 ans au Supplément de revenus garanti (SRG) et à la pension de la Sécurité de vieillesse (PSV).

Les crédits d’impôt

Lorsque vous résidez au Canada, il est obligatoire de faire une déclaration de revenus chaque année. Vous pouvez remplir le document vous-même grâce à un programme dédié ou une trousse délivrée par les autorités, ou encore faire appel à un professionnel.

L’objectif de ce processus est de régulariser votre situation vis-à-vis des gouvernements provinciaux et fédéraux. C’est grâce à cela que vous pourrez être admissible à des crédits qui réduiront vos contributions à payer.

Les différences entre le Québec et le reste du Canada

Chaque province et chaque territoire canadien possède ses particularités. Vous aurez le temps de constater que la grande ville de Québec se distingue à de bien des manières, en particulier l’immigration. Il s’agit de la seule province francophone du pays. Afin de préserver la langue française, le gouvernement québécois est particulièrement concerné par l’immigration. Que ce soit pour venir travailler ou étudier au Canada, vous devez être accepté par le gouvernement fédéral et québécois.

Québec est prisé par de nombreux étudiants internationaux qui viennent pour étudier et trouver un emploi. À la suite de diverses démarches auprès de l’ambassade du Canada dans leur pays, ceux-ci obtiennent le visa étudiant et le permis d’études permettant d’étudier au Canada. Ils peuvent trouver un job parmi la pléthore d’offres sur le marché afin de subvenir à leurs besoins quotidiens. De nombreuses solutions (formations et autres) sont proposées aux étudiants étrangers pour se construire et s’épanouir au sein du milieu canadien.

1 120 vues0 commentaire
bottom of page